Publicités

Guayaquil


Nous n’avions pas prévu de passer par la plus grande ville d’ Equateur mais pour rallier notre volontariat sur la côte Manabi de Latacunga, il était plus facile de passer par cette métropole de plus de 4 millions d’habitants. Malgré sa mauvaise réputation de ville bruyante et dangereuse, Guayaquil a su nous montrer certaines facettes touristiques vraiment sympathiques et intéressantes.

Pour cela , il nous a fallut trouver un hôtel proche du Malécon ( nom donné aux  promenades piétonnes au bord de l’eau en Amérique du sud ) ,car c’est un quartier plus « calme » et proche de toutes les attractions touristiques. Attention, nous avons eu énormément de mal à trouver un restaurant correct pas trop cher, du coup nous avons cherché plutôt de la street food pour le midi et le soir comme on avait le petit déjeuner compris dans la chambre.

Le premier jour nous avons commencé par longer le fameux Malécon vers le nord en direction du vieux quartier de Las Penas qui a vraiment un faux air de La Havane avec ses maisons colorées ou l’on arrive directement par la promenade. Tout est indiqué pour pouvoir monter les 450 marches jusqu’au sommet où nous découvrons une jolie église ainsi qu’un phare avec la vue sur la ville, le fleuve etc. Cela aurait pu être parfait car le quartier est entièrement piéton si nous n’avions pas eu une classe d’écoliers survoltés au même moment. =)

Après avoir redescendu les quelques marches ( ouf ) sous une chaleur torride, nous prenons un petit jus de fruit frais pour reprendre des forces avant de refaire le Malécon dans le sens inverse pour aller vers la  » Isla Santay ». Heureusement, deux vigiles nous expliquent qu’il est préférable de prendre un taxi pour rejoindre le pont qui enjambe le fleuve jusqu’à l’île car le quartier alentour n’est pas sûr. Nous avons faim et malheureusement à part des fast-food, il n’y a que très peu de restaurant sur la promenade et nous essayons enfin une chaîne de restaurant qui ne nous donnera pas du tout satisfaction.

Au sud du Malécon, nous prenons un taxi pour cette fameuse île qui est une réserve écologique au coeur de cette métropole gigantesque. Normalement on peut louer des vélos à l’entrée. Nous ferons l’impasse dessus car il n’y en a plus et vu l’état cela nous décourage un peu, mais dès que l’on commence à marcher sur ce pont la magie opère avec cette vue sur la ville sans avoir aucun bruit. L’ île Santay est une halte reposante dans cette ville avec ses arbres aux racines immenses, ses oiseaux, ses crabes et ses crocodiles.

Sur le chemin du retour, nous passerons au parc des iguanes juste en face de la cathédrale qui vous permet d’approcher des iguanes terrestres en liberté et très peu farouches car ils viennent voir les touristes qui les nourrissent.En plus l’entrée du parc est gratuite. Pour nous Guayaquil fut une agréable surprise contrairement à la réputation qu’on en fait.

IMG_20170824_122631

Publicités
Catégories :équateur, TourismeTags:, , , , , , , , , , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :